Accueil Découvrir Les coups de cœur de notre équipe Saint-Emilion en toute saison - Coup de cœur d'Ambre
Aa - +

Saint-Emilion en toute saison - Coup de cœur d'Ambre

Contact

Saint-Emilion Tourisme
Place des Créneaux - 33330 SAINT-EMILION

05 57 55 28 28

accueil@saint-emilion-tourisme.com

www.saint-emilion-tourisme.com

Flâneries de saisons à Saint-Émilion …

Quel bijou ! Charme d’antan et joie du moment m’ont donné rendez-vous.

 

 

Au mois de Mai fais ce qu’il te plaît ! C’était un dimanche avec Sophie de Normandie, et quelle chance le soleil nous arrosait ! Après un pique-nique au château, on a vagabondé au milieu des vignes et des coquelicots, puis cap sur Montagne et ses gentils moulins, quel tableau ! De joyeuses gens qui leur faisaient la fête nous ont invité à goûter au pain et au vin, on voyait les enfants caracoler sous leurs ailes qui quadrillaient joliment le ciel …
 
 
Juin a chanté les soirées d’été avec les copains, quand la campagne fleurait bon l’herbe coupée, la terre et le figuier, que le vin glissait dans le gosier… Je baillais aux corneilles, des notes de jazz s’échappaient au loin, des petites étoiles entraient dans mes oreilles.
 
 
En Août, le soleil est partout, sur les blondes façades, entre les rangs de vigne, et dans le sourire des passants. À bicyclette on se promenait entre copines, on a salué l’Angélus, et au détour du virage, surprise, un bel animal de labour… Un cheval blanc ! Il était mené par une jeune fille anglaise venu travailler dans le coin pour rejoindre son amoureux girondin !
 
 
Octobre et ses merveilles. La lumière vermeil transperçait les feuilles de vigne et leurs coquettes dentelles. Et frémissait la Dordogne de ses bourrelets moirés, et c’est tout le rivage, les bouleaux, les saules, les peupliers de la vallée qui d’or se paraient !
 
 
Je me souviens aussi d’une petite grisaille romanesque un matin, de la rosée perlant sur la toile d’une araignée à l’ouvrage sur le portail du Clos Fourtet.
 
 
Dans la froidure de Janvier, Charline m’attendait place Stalingrad, à Bordeaux. Sur la route, nous avons passé le temps à bavarder. Arrivées Place du Clocher de très bonne heure, on est allées voir la vallée dans la brume et le ciel rosé sortir de sa torpeur.
 
 
Et voilà le printemps ! Les matins sont clairs, après la côte de la Madeleine, les coquelicots dansent doucement le long des murets de pierres. La route serpente et déjà le clocher pointe le bout de son nez, me voilà arrivée! Magie de l'instant, le village m’invite à pousser les portes du temps …
 

Nous trouver