Vignonet

Contact

4, Dartus
33330 VIGNONET

05 57 84 53 12

05 57 55 14 21

mairie.vignonet@wanadoo.fr

www.communedevignonet.fr

 

Un village bordé par la Dordogne…

 

Présentation de la commune

Vignonet est une commune située sur le bord d’une boucle de la Dordogne, appartenant au Canton des Coteaux de Dordogne et faisant partie des 8 communes de la Juridiction de Saint-Émilion inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Sa superficie est de 415 ha, elle se situe à 7 kilomètres de Saint-Émilion et 12 kilomètres de Libourne. La commune compte aujourd’hui 576 habitants, appelés les Vinitais et les Vinitaises.

 

Un peu d’histoire…

La ville de Vignonet a toujours évolué dans une activité essentiellement viticole et ainsi contribue activement  à établir la renommée de ce vin réputé, le Saint-Émilion.

 

Un patrimoine naturel riche en eau

Vignonet est longé par la Dordogne au  sud et est traversée sur environ 2 kilomètres par le Ruisseau Langrane.

 

Des vignes…

Vignonet est une commune productrice de Saint-Émilion. Dans la commune de Vignonet, la vigne a envahi largement la plaine : le tiers du vignoble de Saint-Émilion se situe dans la plaine de la Dordogne.

Plus d’informations sur le vignoble de Saint-Emilion ici.

 

Points d’intérêts :

Le port de Vignonet au lieu-dit La Cale est situé sur la rive extérieure de la basse vallée de la Dordogne depuis au moins le début du XVIIe siècle. Parmi les marchandises débarquées ou embarquées figurent les pierres. Un chargement de pierre de Saint-Émilion est attesté en janvier 1620 pour la construction de l'Hôtel Pichon, cours de l’intendance à Bordeaux. Des travaux d'amélioration pour faciliter le débarquement sur les pavés de La Cale des marchandises, furent réalisés au port en 1929. Le port de Vignonet devient ainsi un point de vue panoramique exceptionnel sur le demi-cercle que décrit la rivière dans ce paysage.

L’Église Saint-Brice fut construite au XIIe siècle et est un édifice à l’architecture propre à la région. Son entrée est précédée d’un porche, d’une couverture dite "en ballet" autrefois fréquente dans les églises du sud-ouest de la France. La façade est quant à elle formée d’un mur clocher. Aujourd’hui, on retrouve plusieurs éléments de l’église romane : une portion d’archivolte à pointe de diamant, trois fenêtres en plein cintre, des pilastres pour contreforts et une porte en ogive dont les trois arcades retombent sur des piédroits. En 1854, la nef et le sanctuaire sont voûtés en briques et plâtres. Semblable à la nef de l’église de Saint-Terre, des peintures à fresques décorent le sanctuaire et sa voûte. L’Église abrite un retable du XVIIe siècle destiné à glorifier la Vierge. De part et d’autre de l’autel, s’élèvent quatre colonnes en faux marbres avec des chapiteaux à volutes. Il est aussi décoré d’or. Au centre dans sa niche, se dresse la vierge.

La distillerie industrielle, lancée en 1940 par un producteur artisanal de liqueur, M. Vidal. Les marcs de raisins et autres lies de vin y sont traités. Cette distillerie située en bordure de route se caractérise par ses murs en brique. Sur le mur latéral s’élèvent des cuves en inox.

 

Nous trouver