LES MACARONS

Share Button
Aa - +
LES MACARONS
  • LES MACARONS
  • LES MACARONS
  • LES MACARONS
  • LES MACARONS

Les macarons, une tradition gourmande qui perdure !

 

A l’évocation du nom de Saint-Émilion, certains penseront vin, mais d’autres penseront macarons !

 

C’est effectivement une autre spécialité gourmande de notre cité qui se transmet de génération en génération. Une délicieuse recette qui remonte à l’an 1620 quand les soeurs Ursulines établirent leur couvent à Saint-Émilion. La recette des macarons provient de la communauté religieuse des Ursulines dont sœur Lacroix était la mère supérieure.

 

Une recette remarquable devenue une marque déposée

 

Cette recette fut sauvegardée après la révolution française et fut transmise à la veuve Goudichaud, mère de Madame Grandet. C’est son fils aîné, Joseph Grandet qui en héritera et qui aura seul le droit de fabriquer des macarons de Saint-Emilion avec la recette des anciennes religieuses de cette communauté.

 

Une notoriété qui remonte à des siècles

 

Déjà au XIXème siècle, du temps de la veuve Goudichaud, ces macarons étaient servis en dessert d’un repas où figurait le vin de Saint-Emilion.

 

Lors de l’Exposition Universelle de 1867, les propriétaires des crûs de première marque de cette région vinicole organisèrent une exposition collective et firent accompagner leurs envois de vins de nombreuses caisses de macarons fabriqués avec la recette de la veuve Goudichaud. Ils étaient offerts aux membres du Jury de dégustation ainsi qu’aux nombreux visiteurs de l’Exposition, en même temps qu’un verre de ce précieux nectar. Ce qui permit de mieux juger la valeur de ces produits et valut à tous deux d’être primés.

 

Des macarons souvent copiés mais jamais égalés

 

La réputation de ces produits n’est plus à faire et depuis aucun fabricant n’est parvenu à atteindre la qualité des macarons fabriqués avec la recette des religieuses de Saint-Emilion et dont le soussigné est le seul possesseur.