LE CLOÎTRE DES CORDELIERS

Share Button
Aa - +
LE CLOÎTRE DES CORDELIERS
  • LE CLOÎTRE DES CORDELIERS

 

Du cloître … aux bulles

 

L’ordre des franciscains a été fondé sur l’initiative de Saint-François d’Assise au XIIIème. C’est un ordre concentré sur la prière, la prédication et la mendicité. Les Franciscains sont mieux connus dans la France médiévale sous le nom de «Cordeliers» en raison de la corde qui leur servait de ceinture.

L’arrivée des Cordeliers à Saint-Emilion remonte à la même époque que celle des Dominicains (plus d'infos ici), au début du XIIIème siècle, marquant ainsi l’apparition des ordres mendiants dans la région.

 

 

Leur premier monastère, établi hors des murs de la ville, a souffert de la Guerre de Cent Ans opposants les rois de France à ceux d’Angleterre, également Ducs d’Aquitaine. Ce n’est qu’à la fin du XIVème siècle, que les Cordeliers reçurent définitivement l’autorisation de bâtir leur nouveau couvent intra muros. L’ensemble était composé d’une église, d’un cloître, d’un jardin, d’un chai, d’un cuvier, d’une cave, d’une cour ainsi qu’un corps de logis.

La Révolution française expulsa les derniers religieux présents et le couvent fut vendu comme bien national en 1791, il était indiqué comme étant en mauvais état. En 2005, il a été classé monument historique.

 

L’entrée de cet ancien monastère, conduit au cloître dont les ruines imposantes sont des plus remarquables : colonnes, chapiteaux, bases et socles sont monolithes. A l’arrière, il faut imaginer le jardin du monastère avec légumes et plantes médicinales remplacés aujourd’hui par des chaises et des tables invitant à déguster une coupe de crémant accompagnée de macarons.

 

L’église à nef unique, donne un accès aux caves creusées dans la roche calcaire à 20 mètres de profondeur. Des visites de ces carrières sont proposées pour découvrir l’élaboration du fameux « crémant ». Tradition perpétuée depuis la fin du XIXème siècle où M. Meynot, frappé de mévente des vins en bouteilles, eut l’idée de champagniser le vin de Saint-Emilion et partit étudier le processus de fabrication des vins mousseux en Champagne.  

Aujourd’hui véritable havre de paix et de détente, une visite historique guidée du site et des caves est proposée. Le domaine possède également un bar à bulles, proposant ses vins à la coupe ou à la bouteille, accompagnés de gourmandises salées et/ou sucrées. Des paniers repas pique-nique et boissons fraîches sont également disponibles à la vente.

 

Accès libre au cloître, jardin et église; fermeture annuelle en janvier et février hors vacances scolaires.

Accès aux caves uniquement en visites guidées de fin mars à fin octobre. Renseignement et billetterie ici.