L’EGLISE COLLEGIALE ET SON CLOÎTRE

Share Button
Aa - +
L’EGLISE COLLEGIALE ET SON CLOÎTRE

 

L’ensemble Collégiale : une église très officielle.

 

Arrivant à Saint-Emilion, l’église la plus imposante qui se détache en ville haute, est la Collégiale. Cela n’a rien d’un heureux hasard. La communauté religieuse installée dans ces murs entre le XIIème et le XVIIIème siècle, était un collège de chanoines suivant la règle de Saint Augustin et incarnant l’institution religieuse officielle. L’étymologie du mot chanoine nous aide à comprendre leur mission : le terme vient du grec « Kanôn » qui signifie « la règle ». Délégués de l’archevêque de Bordeaux, ils s’assuraient du respect du bon fonctionnement de la vie religieuse à Saint-Emilion. L’ampleur du site est donc à l’image de l’importance de cette communauté et de sa volonté de marquer sa prépondérance.

 

 

La première pierre de l’édifice est posée en 1110 à la demande de l’archevêque Arnaud Géraud de Cabanac. Le transept et le chœur de la collégiale ont été transformés entre les XIIIème et XVème siècle, laissant alors le style gothique faire son entrée dans l’église.

 

La collégiale n’est pas juste un lieu de culte mais un véritable lieu de vie pour la communauté. Rendez-vous dans le jardin du cloître afin d’observer le monastère sous toutes ses facettes. Depuis ce petit pré-carré, les chanoines avaient accès aux autres bâtiments conventuels. Les trois arches rondes murées visibles au mur Est, correspondent à l’entrée de la salle capitulaire aujourd’hui disparue. L’actuelle Office de Tourisme occupe les locaux de l’ancien réfectoire de la communauté.

 

Le cloître est donc un centre géographique et spirituel pour le monastère. Il est un lieu de prière clos, où la seule véritable sortie est celle vers le ciel, le jardin central étant un symbole du jardin d’Eden. Remarquez sur les murs Sud et Est, les tombes richement ornées datant des XIIIème et XIVème siècle.

 

Des notables comme des religieux y étaient enterrés. Les chanoines de Saint-Emilion, si puissant sur le plan religieux, avait aussi un rôle à jouer sur le plan politique. Ils levaient certains impôts sur la population et offraient à l’élite locale une sépulture de choix, au cœur de leur monastère.

 

Si classique que paraisse le monastère de l’extérieur, il a abrité jusqu’à la révolution française, une communauté religieuse bien particulière. Aujourd’hui la collégiale est l’église paroissiale du village.


Le riche patrimoine de Saint-Emilion se laisse conter lors de la visite guidée de ville « Saint-Emilion Cité médiévale» : d’avril à octobre à 14h30. Renseignement et billetterie ici