LES TERTRES

Share Button
Aa - +
LES TERTRES
  • LES TERTRES
  • LES TERTRES
  • LES TERTRES

 

De la France à l’Angleterre, il n’y a qu’une pierre…

 

Un tertre est définit comme étant un monticule de terre, une butte. Il prend tout son sens à Saint-Emilion où le site est naturellement doté de pentes. Le village a en effet su s’adapter en modelant son relief avec des tertres désignant ces ruelles typiques de la cité, pentue et au pavage irrégulier. Quatre tertres permettent de relier les deux parties de la ville : la ville haute et la ville basse.

 

Des petits galets du Tertre de la Cadène aux pierres du Tertre de la Tente et du Tertre de la Porte Saint Martin, les plus audacieux emprunteront le Tertre des Vaillants !

 

 

Quant à l’origine des pierres, il faut se rendre outre-manche. Suite au mariage d’Aliénor d’Aquitaine et d’Henri Plantagenêt en 1152, la Guyenne passe sous domination anglaise et ce jusqu’à la fin de la Guerre de Cent Ans en 1453. Trois siècles de domination, pendant lesquels les rois d’Angleterre sont également ducs d’Aquitaine et exercent leur pouvoir sur notre région.

 

Ces pavés nous viennent donc des anglais, qui à chacun de leurs voyages en bateaux en lestaient leurs cales et les remplissaient ensuite de barriques abritant un précieux breuvage pourpre : le vin.

 

Les pierres ainsi laissées sur les berges de la Dordogne firent le bonheur des terrassiers.

 

De tertres, en escalettes, découvrez le riche patrimoine de Saint-Emilion lors de la visite de ville : « Saint-Emilion Cité Médiévale» : d’’avril à octobre à 14h30. Renseignement et billetterie ici.