LES DÉMARCHES ÉCO-LOGIQUES

Share Button
Aa - +
LES DÉMARCHES ÉCO-LOGIQUES
  • LES DÉMARCHES ÉCO-LOGIQUES
  • LES DÉMARCHES ÉCO-LOGIQUES
  • LES DÉMARCHES ÉCO-LOGIQUES

Les consommateurs recherchent de plus en plus les labels écologiques dans un souci de préservation de l’environnement, de respect du produit et de garantie de qualité pour le consommateur. Parallèlement, les propriétés viticoles se tournent de plus en plus vers une démarche “bio” ou responsable, labellisée ou non.

 

 

Les AOC et AOP

 

                                                                                                                                                                                                                                                                     

Le label AOC (Origine d’Appellation Contrôlée)

 

Créé en 1935, ce label permet d’attester de l’origine exacte sur le territoire français d’un produit (notamment le vin) et ainsi de garantir un certain savoir-faire et une certaine qualité.

 

Le cahier des charges varie selon les produits mais ils doivent tous être authentiques, typiques d’un terroir et d’un savoir-faire.

Le label AOP (Appellation d’Origine Protégée)

 

Créé en 1992, ce label est l’équivalent du label AOC à l’échelle européenne et garantit donc que les produits (dont le vin) sont issus d’une même zone géographique.

Les produits sont protégés dans tous les pays de l’Union européenne.

L’AOP ne peut être délivrée que si le produit a déjà reçu le label AOC, impliquant un double contrôle.

 

 

 

Les labels Agriculture Biologique

 

Agriculture Biologique (au niveau national)

 

Ce label a été créé en 1985 et garantit que le produit est issu de l’agriculture biologique pratiquée en France.

Il porte uniquement sur l’étape de production et certifie des produits 100% bio ou contenant au moins 95% de produits agricoles bio lorsqu’il s’agit de produits transformés.

Il interdit, entre autres, l’utilisation des engrais chimiques et pesticides.

Il répond aussi au cahier des charges du label d’Agriculture Biologique au niveau européen.

Au moins une fois par an, un contrôle doit être effectué.

Agriculture Biologique (au niveau européen, certifié Ecocert)

 

Ce label assure que les produits alimentaires et les services sont issus de l’agriculture biologique pratiquée sur le territoire de l’Union Européenne.

Le label garantit la même qualité d’engagement que le label national mais porte sur toutes les étapes du vin, de la vigne à la mise en bouteille.

Depuis 2009, il peut figurer à côté du label AB national.

Doivent être mentionnés à côté de ce logo :

- le lieu de production des matières premières agricoles (Agriculture UE ou non)

- le numéro de l’organisme certificateur

 

 

La démarche Système de Management Environnementale

par le Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux

 

Le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux, organisme créé en 1948, a également développé, il y a plus de 4 ans, une démarche appelée SME : Système de Management Environnemental.

Celle-ci s’adresse à tous les acteurs du monde du vin (viticulteurs, caves, coopératives ou encore négociants…), peu importe la taille de l’entreprise et peu importe qu’ils s’inscrivent dans une démarche bio ou non.

Le but de cette démarche est d’améliorer le respect environnemental des entreprises en évaluant leur impact sur l’environnement et en se fixant des objectifs pour réduire, au fur et à mesure, de leurs impacts néfastes.

Une vingtaine d’animateurs interviennent en Gironde afin de conseiller les entreprises et de les accompagner dans la dimension environnementale sur le long terme.

On compte actuellement plus de 350 exploitations viticoles bordelaises qui ont adopté cette démarche.

 

Le label Terra Vitis

 

 

Ce label a été créé il y a une quinzaine d’années maintenant par des vignerons, dans le but de garantir pour les consommateurs, une viticulture raisonnée et ainsi des vins authentiques et de qualité.

 

Ses deux principaux objectifs sont donc :

- la préservation du patrimoine viticole

- la réponse aux attentes des consommateurs

 

L’ensemble du cycle de production du vin est contrôlé tous les ans pour les adhérents de la marque qui reçoivent par la suite l’autorisation d’utiliser la marque sur leurs bouteilles.

Aujourd’hui, ce label regroupe plus de 500 adhérents et six associations locales (Terra Vitis Bordeaux, Terra Vitis Loire, Terra Vitis Rhône-Méditerranée, Terra Vitis Alsace, Terra Vitis Vignoble Champenois et Terra Vitis Beaujolais).

 

 


Les labels de l’Agriculture Biodynamique
 

 

Le label Biodyvin

 

Ce label créé en 1995 par un petit groupe de vignerons revendique le biodynamisme de la viticulture.

C’est-à-dire que la terre ne doit pas uniquement être exploitée pour produire (des raisins ou d’autres produits) mais doit aussi être considérée comme une matière vivante, qui a besoin de se nourrir de divers éléments. Par exemple, à l’aide d’ajouts de composts aux pieds des vignes.

 

Pour obtenir ce label, il faut être certifié AB.

Le label Demeter

 

Le cahier des charges de ce label biodynamique autorise beaucoup moins d’ajouts dans la vinification.

Deux subdivisions existent :

- Vin Demeter : les raisins sont certifiés Demeter et la vinification respecte le cahier des charges Demeter, très restrictif quant aux ajouts.

- Vin issu de raisins Demeter : les raisins sont également garantis Demeter mais la vinification est conforme au cahier des charges bio européen.

 

 

Les vins naturels

 

Ces dernières années, une autre catégorie de vins a vu le jour, portée par des viticulteurs soucieux du respect de l’environnement et de la grande qualité de leurs produits.

Il s’agit des vins naturels. Ce sont des vins sans aucun ajout, excepté dans certains cas où l’ajout de soufre est nécessaire et donc toléré. Il n’y a pour le moment pas de label pour ces vins mais des associations telles que l’Association des Vins Naturels s’engagent à respecter une charte bien précise.

 

 

Attention : l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.